Accès professionnels

Bienvenue sur Domilia

Vous êtes un professionnel ? Merci de vous identifier

Mot de passe oublié ?

Vous êtes nouveau sur Domilia ?

Découvrez nos services et inscrivez-vous >

Myeye 2.0 d’orcam : une solution pour les malvoyants

20/12/2018

MyEye2.0 d’OrCam : une solution pour les malvoyants

 Selon la Fondation des Aveugles du Québec, plus de cent mille personnes ont une déficience visuelle à différents niveaux. Les deux tiers habitant en région métropolitaine, leurs conditions de vie ainsi que leurs possibilités sont limitées. 

Aujourd’hui, dans une société où les apparences s’imposent et que plus de 80% des informations que nous recevons sont visuelles1, l’utilisation de nos yeux est essentielle pour se déplacer et comprendre notre environnement. Que ce soit dans la rue, dans les immeubles, les restaurants, les magasins, et même dans le confort de son foyer, tout se conçoit par rapport au lien entre le cerveau et les yeux. Malheureusement, cela implique que les personnes ayant une déficience visuelle quelconque ne peuvent s’adapter et s’épanouir comme la majorité des gens.

Afin d’intégrer la population malvoyante dans une société qui évolue à la vitesse de la lumière, la compagnie américaine OrCam travaille depuis 2015 sur des procédés, logiciels et dispositifs pour faciliter leur quotidien. L’une de leurs réussites est le MyEye.

MyEye

Le MyEye2.0 est un petit appareil électronique d’environ 23 grammes qui se fixe sur des lunettes grâce à un support aimanté. Il est très réactif, léger, discret et se pose sur la plupart des montures. D’un geste de la main, il prend en photo ce que le porteur désigne avec une caméra de treize mégapixels, scanne les transcriptions et récite les textes automatiquement, un peu à la manière d’un GPS. Ce dispositif possède une technologie d’assistance portable2 adaptée pour les malvoyants, simple et intuitive. Tout le monde peut l’utiliser (aînés, adultes et enfants), et plusieurs langues sont proposées comme le français, l’anglais, l’espagnol et l’allemand.

Le MyEye2.0 a la capacité de lire, avec une fluidité saisissante, n’importe quel texte, qu’il soit imprimé ou affiché sur un écran numérique : un article sur Internet, un menu de restaurant, des directives, une étiquette. Bref, tout ce qui est typographié peut être scanné et traité par l’appareil. La reconnaissance n’est cependant pas encore adaptée à l’écriture cursive. Ensuite, il peut mémoriser jusqu’à cent visages! Il suffit d’enregistrer le nom de la personne et le MyEye2.0 identifie immédiatement les interlocuteurs pour l’annoncer et décrire sa position au porteur. Dans la même optique, il peut identifier cent cinquante produits et objets dangereux afin d'éviter des accidents ou ne pas se tromper lors d’achats importants. Un autre avantage intéressant qu’offre le MyEye2.0 est qu’il ne nécessite pas de connexion Internet. Il fonctionnera toujours à cent pour cent de ses capacités pendant six heures.

Sa conception

Mais comment fait cette caméra pour recevoir et mémoriser autant d’informations? Quel a été le système informatique choisi pour le MyEye2.0?

Comme expliqué ci-dessus, la personne doit pointer ce qu’il souhaite identifier ou lire. Grâce à ce simple geste, l’appareil photographie le champ de vision afin que le système puisse l’analyser avec un codage métrique précis. Ensuite, par le biais d'un mini haut-parleur ou d'écouteurs (selon les préférences du porteur), la reconnaissance vocale livre les informations. Constituée d’une discrète caméra et d’un petit boitier électronique, ce dispositif contient aussi un système informatique ainsi que des caractéristiques propres à de nombreux gadgets : une prise pour un casque d’écoute, des menus avec des boutons de navigation, un lecteur de carte SD, un connecteur, un chargeur, etc. Il n’a besoin d’aucun fil ou boitier pour fonctionner, ce qui renforce sa rapidité d’emploi, l’autonomie de la batterie, ainsi que l’indépendance du malvoyant.  Peu importe les lieux, les conditions météorologiques et la luminosité, le système ne sera pas dérouté et aucune information ne se perdra lors de la journée. Donc, le MyEye2.0 est très facile à utiliser et offre des résultats concrets, précis et presque illimités.

Innovation artificielle

Selon l’article « Orcam MyEye donne le goût de la lecture aux aveugles » publié en 2016 sur le site objetconnecte.net, le MyEye « a été testé sur douze aveugles, tous incapables de lire un message sur un Smartphone, un article de journal, un menu, un courrier ou une page d’un livre. Avec les lunettes, onze sont parvenus à reconnaître un billet de banque, huit ont trouvé la bonne chambre d’hôtel en utilisant les indications sur les murs, sept ont reconnu la marque de céréales parmi plusieurs boîtes de taille totalement identique. Après une semaine d’essai, tous parvenaient à faire au moins neuf des dix tâches proposées par la compagnie. »

En conséquence, l’emploi régulier du MyEye2.0 permet d’améliorer le quotidien et la qualité de vie des personnes ayant des déficiences visuelles, certaines difficultés avec la lecture (dyslexie, troubles d’apprentissage, Alzheimer), et même les aveugles. Pionnier dans l’exploitation de la vision artificielle portative, cet outil électronique remplacera peut-être, dans un futur proche, les logiciels et périphériques scolaires de lecture d’écran, les souris-loupes et les claviers à contraste.

SOURCES CITÉES

1 http://www.fondationdesaveugles.org/la-fondation/a-propos/

2 https://www.orcam.com/en/

https://www.objetconnecte.net/lunettes-orcam-myeye-2016/

 

SOURCES COMPLÉMENTAIRES

https://www.lemonde.fr/pixels/visuel/2018/06/22/sept-innovations-a-decouvrir-a-futur-e-s-le-festival-parisien-du-numerique_5319430_4408996.html

https://informations.handicap.fr/art-orcam-lunettes-aveugle-853-10112.php

http://www.yanous.com/pratique/materiels/materiels180316.html

 

Partager